Nouveau site ! Cliquez ICI

Trouver les papiers et chimies argentiques Ilfochrome : PAR ICI

Stage de laboratoire ; une très bonne adresse à Bordeaux : PAR ICI
             
Le Cibachrome... ou Ilfochrome... un procédé unique, magique, qui permet d'agrandir les diapositives sur papier. Un papier superbrillant, métallique, aux mille reflets, aux couleurs éclatantes et aux noirs profonds. Cher (très), mais d'une beauté incomparable!

 

L'Ilfochrome, anciennement Cibachrome (société Ciba, en Suisse, reprise par Ilford qui produit toujours en Suisse), a toujours été quasiment le seul procédé permettant d'agrandir directement les "positifs", c'est-à-dire les diapositives, sans étape intermédiaire. Malheureusement arreté en 2012 (sauf la partie microfilms en sursis jusqu'en 2020 grâce à un contrat militaire, ceux-ci l'utilisant pour ses qualités de conservation), l'Ilfochrome a toujours été un marché de niche accessible aux passionnés, et qui mériterait d'être plus connu. Des stocks épars devraient subsister quelques années, alors cette page est à la fois un souvenir historique et une aide à qui en disposerait!
Il existe par ailleurs dans le commerce un procédé d'impression positive en noir et blanc classique (papier Harman Direct Positiv Paper).

Si vous êtes familier du
tirage couleur (voir tutoriel), le principe de l'Ilfochrome est le même. Chambre noire (noir total), agrandisseur couleur ou noir et blanc avec des filtres de couleur, tambour de développement (cuve cylindrique dans laquelle on place le papier pour le développer), ou machine à rouleaux type Ilford ICP42, et chimies + papiers Ilfochrome / Cibachrome.  (image http://objectif-argentique.com)

Il existe quelques différences par rapport au tirage couleur (explications du tirage couleur : voir dans la rubrique "tutoriels")
- d'abord le tarif des produits (compter près de 5 euros pour un tirage 20*25cm) qui incite à ne pas gaspiller ;)
- La très faible sensibilité du papier (6 ISO), qui oblige à utiliser une lampe assez puissante pour de grands tirages.
Roland Dufau, le maître français du Cibachrome, utilise des agrandisseurs aux puissances lumineuses de 1000 et 2000W ! Sans aller jusque-là, une lampe de 120W est un bon compromis (toute petite alimentation, au-delà, l'alimentation devient chère et encombrante). Toutefois, le papier devra être exposé plusieurs minutes dans certains cas.
- Le filtrage des couleurs qui fonctionne de manière inverse par rapport au tirage de négatifs couleurs, et beaucoup plus intuitive ! En effet, mettre plus de filtre jaune revient à augmenter le niveau de jaune sur le tirage. (alors qu'en couleur, plus de filtre jaune = plus de bleu, c'est-à-dire la couleur complémentaire, sur le tirage final...)

 

Test de filtrage des couleurs : en haut à gauche, le bon filtrage


- L'exposition qui fonctionne aussi de manière inverse. Un papier non exposé est noir après développement. Plus on l'expose à la lumière sous l'agrandisseur, et plus le tirage sera clair. Car le papier contient déjà les pigments. Le procédé fonctionne par destruction des pigments présents (cyan, magenta et jaune). Les pigments restants forment les couleurs !
- La grande tolérance du papier, qui contraste avec la grande exigence que demande la prise de vue en diapo. Les essais d'exposition et de filtrage des couleurs se font par grands intervalles.
- Le temps de développement, trois ou quatre fois plus long qu'avec le procédé RA-4. L'action des chimies dure au total 15 minutes. Il est vivement recommandé pour cela d'utiliser une machine à rouleaux (type ICP42+IWD42) qui passe toute seule le papier dans les bains, ou un processeur type Jobo CPE-2 ou CPA-2 qui maintient la température du tambour et assure sa rotation dans le cas d'un tambour. Dans les deux cas on peut allumer la lumière une fois le papier dans la machine.
- Les températures et temps de passage dans les bains chimiques qui doivent être respectés plus précisément qu'en RA-4 (tolérance de 15 secondes et 1 degré environ)
- Le temps de séchage plus long (près de deux heures) et pendant lequel les poussières adhèrent beaucoup... Humide, le papier a une dominante magenta, ce qui est tout à fait normal.
- Le rendu du papier, qui est pour moi le plus beau qui soit. Aucun autre papier ne procure autant de plaisir au regard. Il faut le manipuler (papier infroissable et indéchirable grâce à son support polyester), le voir, voir ce reflet, ces couleurs (en particulier le magenta, le jaune, le gris et le vert qui sont reproduits avec des tons incroyables), ce noir brillant, pour comprendre.

 


A vous de jouer !



     Pour aller plus loin :
     Notice Cibachrome-A Première partie
     Notice Cibachrome-A Deuxième partie




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement